Mission de vie, Ikigaï, Légende personnelle… plusieurs philosophies pour un même but!

Lorsque l’on commence à se questionner sur le sens de la Vie, de notre venue sur Terre, de la finalité de tout ceci… Et que l’on commence dès lors à s’intéresser au développement personnel, nos premières recherches s’orientent vers des concepts, des philosophies qui ont tous la même vocation : trouver sa voie, sa mission de vie, s’accomplir, se réaliser… pour enfin être heureux.

Trouver sa voie, sa Légende Personnelle

La définition académique et littéraire de bonheur est “état de complète satisfaction”, que l’on associe à l’adjectif, à l’état d’être “heureux”. Mais cette définition, ne nous apprend rien de plus. Le concept de Bonheur est plus complexe à définir que l’on ne pense, savez-vous pourquoi?

Tout simplement car il n’existe pas “UNE” définition du bonheur, mais autant de définitions que d’êtres humains sur Terre. En effet, ma définition du Bonheur, ne correspond probablement pas à la vôtre, ni à celle de votre voisin, collègues, famille, amis… Et pourtant c’est un idéal auquel nous aspirons tous!

Dès lors que l’on prend conscience que le Bonheur ne s’enferme pas dans une case (comme nous autres d’ailleurs), on prend alors conscience de toute la dimension de la Vie.

Ainsi, trouver et accomplir sa mission de vie, sa Légende Personnelle, ce pourquoi nous sommes ici, serait le chemin vers le bonheur et atteindre cet “état de complète satisfaction”.

La Légende Personnelle

[Extrait]

Le jeune homme ne savait pas ce que voulait dire “Légende Personnelle”.

“C’est ce que tu as toujours voulu faire. Chacun de nous, en sa prime jeunesse, sait quelle est sa Légende Personnelle.

A cette époque de la vie, tout est clair, tout est possible, et l’on n’a pas peur de rêver et de souhaiter tout ce qu’on aimerait faire de sa vie. Cependant, à mesure que le temps s’écoule, une force mystérieuse commence à essayer de prouver qu’il est impossible de réaliser sa Légende Personnelle.”

Ce que disait le vieil homme n’avait pas grand sens pour le jeune berger. Mais il voulait savoir ce qu’étaient ces “forces mystérieuses” […]

“Ce sont des forces qui semblent mauvaises, mais qui en réalité t’apprennent comment réaliser ta Légende Personnelle. Ce sont elles qui préparent ton esprit et ta volonté, car il y a une grande vérité en ce monde : qui que tu sois et quoi que tu fasses, lorsque tu veux vraiment quelque chose, c’est que ce désir est né dans l’Âme de l’Univers. C’est ta mission sur la Terre.

— Même si l’on a seulement envie de voyager ? Ou bien d’épouser la fille d’un négociant en tissus ?

— Ou de chercher un trésor. L’Âme du monde se nourrit du bonheur des gens. Ou de leur malheur, de l’envie, de la jalousie. Accomplir sa Légende Personnelle est la seule et unique obligation des hommes. Tout n’est qu’une seule chose.

Et quand tu veux quelque chose, tout l’Univers conspire à te permettre de réaliser ton désir.”

L’Alchimiste, Paulo COELHO

[suite]

Ils gardèrent le silence, pendant un moment, à observer la place et les passants. Le vieux fut le premier à reprendre la parole :

“ Pourquoi gardes-tu des moutons ?

— Parce que j’aime voyager.”

[Le vieux] montra un marchand de pop-corn, avec sa carriole rouge, dans un coin de la place.

“ Cet homme aussi a toujours voulu voyager, quand il était enfant. Mais il a préféré acheter une petite carriole pour vendre du pop-corn, amasser de l’argent durant des années. Quand il sera vieux, il ira passer un mois en Afrique. Il n’a jamais compris qu’on a toujours la possibilité de faire ce que l’on rêve.

— Il aurait dû choisir d’être berger, pensa le jeune homme, à haute voix.

— Il y a bien pensé, dit le vieillard. Mais les marchands de pop-corn sont de plus grands personnages que les bergers. Les marchands de pop-corn ont un toit à eux, tandis que les bergers dorment à la belle étoile. Les gens préfèrent marier leurs filles à des marchands de pop-corn plutôt qu’à des bergers.” […]

“ Pour finir, ce que les gens pensent des marchands de pop-corn et des bergers devient plus important pour eux que la Légende Personnelle.” […]

“Pourquoi me dites-vous toutes ces choses ?

— Parce que tu essaies de vivre ta Légende Personnelle. Et que tu es sur le point d’y renoncer.”

L’Alchimiste, Paulo COELHO

Cet extrait de L’Alchimiste, parle de lui-même. Il n’y a rien de plus à y ajouter afin de comprendre le concept, la philosophie de Légende Personnelle.

Pour approfondir davantage cette philosophie, je vous invite à découvrir ce magnifique ouvrage de Paulo COELHO, L’Alchimiste.

La mission de vie

Trouver et incarner sa mission de vie signifie trouver la raison de son incarnation ici sur Terre.

Dès lors où l’on accepte le fait d’être sur Terre pour accomplir quelque chose, une mission qui nous a été conférée au moment même de notre conception.
Malheureusement nous ne connaissons pas de façon innée qu’elle est cette mission de vie.

Identifier sa famille d’âmes permet d’avoir des indices sur notre mission de vie.
La gloire, la célébrité, la reconnaissance… ne sont pas des missions de vie, mais peuvent être la conséquence de celle-ci.

Ainsi, trouver celle-ci c’est avoir une vie plus en accord avec son être, son âme et donc une vie plus épanouie.

L’Ikigaï

L’Ikigaï est une philosophie de vie japonaise.
Le but est de trouver sa raison d’être, cette raison qui nous motive à nous réveiller chaque matin. Et d’identifier notre « joie de vivre ».

L’ikigaï se retrouve à la jonction de ces quatre composantes :

  • ce que j’aime faire
  • ce dans quoi je suis doué
  • ce dont le monde a besoin
  • ce pour quoi je peux être payé

De nombreux ouvrages traite de cette thématique, parmi eux:

Oui mais concrètement ?

Vous devez très certainement vous demander comment y parvenir? Comment identifier sa Légende Personnelle? Par où commencer? Par quel bout prendre ce cheminement, cette quête ? car il s’agit bien là d’une quête.


La première étape de cette quête est “comprendre qui l’on est”. Non pas comment me voit mon entourage, mais qui je suis véritablement? dans mon essence même, “savoir d’où l’on vient, pour savoir où l’on va” est une citation qui illustre bien le propos.

Il ne s’agit pas ici de se définir par la profession que l’on occupe, par sa situation familiale, ou par ses préoccupations du moment. NON!

“Celui qui ne sait pas d’où il vient ne peut savoir où il va, car il ne sait pas où il est. En ce sens, le passé est la rampe de lancement vers l’avenir.”

Otto VON BISMARCK

Pour vous y aider, je vous propose ici quelques pistes de réflexion, des questions à vous poser pour enfin mettre des mots sur qui vous êtes. Répondez-y le plus spontanément possible, sans laisser votre mental prendre le dessus et sans émettre de jugement sur ce que vous aurez envie de noter. Prenez quelques minutes pour cet exercice.

1/ Quelles sont mes qualités et mes défauts?

Lister et organiser ceux-ci dans un tableau. Ne vous limitez pas en nombre et ne doutez pas de ce qui vous viendra spontanément. Notez les simplement sans jugement.

2/ Lister les principes et les valeurs qui sont importantes pour vous.

Attention, ici ne tenait compte que des valeurs qui font écho en vous, auxquelles vous vous identifiés réellement et non des valeurs issues de votre éducation (qui auraient été transmises par vos parents et qui aujourd’hui ne vous correspondent plus forcément).

3/Lorsque vous étiez enfant, quelles étaient vos passions, activités (créatives, manuelles ou sportives) dans lesquelles vous vous sentiez épanouie?

Faites- en une liste détaillée.

4/ Lorsque vous étiez enfant quel était votre plus grand rêve?

Il s’agit ici de votre plus grand rêve quelque soit le domaine concerné.

5/ Quelles sont les 2 personnes de votre entourage que vous admirez et pourquoi?

Identifiez ici ces 2 personnes, inscrivez leur prénom et pour chacune d’elle notez les qualités, valeurs, réalisations dont elles sont à l’origine et qui suscitent votre admiration.

6/ Dans votre vie actuelle, quelle est la chose dont vous êtes le/la plus fier(e)?

Il s’agit ici de ne sélectionner qu’une seule chose qui lorsque vous l’évoquez suscite votre fierté.

7/ Quels sont les mots, phrases, adjectifs, qualités, réalisations… que vous souhaiteriez entendre lors de votre éloge funèbre?

Cette dernière question peut paraître étrange ou sombre et pourtant elle à toute son importance, y répondre le plus sincèrement possible c’est savoir et comprendre dans quelle direction aller.

Ainsi, comment être heureux ne s’apprend pas dans les livres et la clé n’est pas détenue par une seule et même personne. Il n’y a pas qu’une seule voie tracée pour y parvenir, il y a juste des pistes de réflexion et l’important est de trouver la voie qui nous correspond, celle qui nous mènera vers le but ultime, le Bonheur.

Trouver et réaliser sa mission de vie, sa légende personnelle est un devoir qui incombe à chacun.

***

Une mission de vie ne se résume pas à un métier.
C’est un concept à prendre dans sa globalité, tout comme nous le montre la philosophie japonaise Ikigaï.

N’hésitez pas à me laisser un commentaire, des remarques ou questions.

Restez informés grâce à la newsletter

Les avis et opinions exprimés dans cet article sont propres à l’auteure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *